Porte de Montreuil

Lieu
75020 Paris France
Année
Statut
conception, bureau d'étude réemploi
Collaborations
SEPTEMBRE, maîtrise d'oeuvre mandataire
DVTup, concertation
Zefco, bureau d'étude thermique/environnement
Bollinger+Grohmann, bureau d'étude structure
INEX, bureau d'étude fluides
VPEAS, économistes
Aïda, bureau d'étude acoustique
Budget
19 422 403€
État
en cours
Description du projet

À l’occasion d’un marché public de maîtrise d’œuvre, relative à l’opération de réhabilitation de 283 logements pour le compte de Paris Habitat, l’agence d’architecture Septembre sollicite Zerm en tant que bureau d’étude réemploi et concepteur.rice pour rejoindre son groupement. En application du Nouveau Programme National de Renouvellement Urbain (NPNRU), le projet vise à réhabiliter des Habitations à Bon Marché (HBM), ancêtres des HLM. Ces édifices remarquables pour leur matérialité de briques et leurs ornementations sont construits à l’entre-deux guerres sur ce qu’on appelait auparavant la Zone. L’ambition de la Maîtrise d’Ouvrage est d’apporter de la mixité sociale dans des quartiers autrefois relégués aux confins de Paris et dont la typologie des habitations a jusqu’alors conditionné leur population. Ce projet à un caractère pilote et comporte une part expérimentale consistant à faire émerger d’éventuels critères de réplicabilité qu’il fournira au reste des marchés publics à venir.

Zerm prend part au groupement et porte avec Septembre une forte ambition de réemploi, doublée d’une volonté de préserver autant que possible l’existant. Cette démarche se traduit par un diagnostic fouillé qui recense les potentiels de la construction et formalise une stratégie d’économie de ressources plébiscitant le réemploi sur site. A ceci s’ajoute une lecture des lieux qui propose d’appréhender avec méthode la grande variété de matériaux et d’époques recensés. Le vocabulaire de la trace et le degré d’harmonisation des espaces se décide à mesure des sondages et relevés. Zerm accompagne ainsi maîtrises d’oeuvre et d’ouvrage dans la définition et l’accomplissement d’un projet qui vise une importante part de réemploi. La participation au projet se traduit également par une série de conceptions et d’aménagements intérieurs : loges des gardiennes, halls d’immeuble, éléments mobiliers, etc. Cette contribution sur le flanc de la prescription, permet d’aboutir la démarche réemploi aux endroits clés du projet.

Images